biographie        

 

J’ai vécu longtemps, caché des hommes,

Sur l’île de Patmos.

Je me suis battu avec des anges,

C’était jouant, et nous blessant, mourant

Près de chacune d’elles, entre ses cuisses renaissant

- Ô âme éprise d’amour

Emprise de peine et de colère -

Au ciel filaient les nuages, les étés

Se sont accomplis, les rosiers

Sont devenus sauvages

Dans le jardin déserté j’eus le silence en partage

Le temps fut mon apanage

Ce fut l’affaire d’un demi-siècle !

Lors j’élevais des édifices

Méta plutôt que physiques

Fut-ce art ou bien artifice ?

Il en est seize que je préfère

Bien qu’ils soient restés cryptiques

Dissimulés dans la lumière.

 

Vie éphémère Tangible effort

Pour s’extirper du néant !

D’une autre rive vers le couchant

Sur l’eau étale s’en vont deux cygnes

Dont la silhouette gracile

Donne figure à une énigme

 

La part de moi ignorée.